Vie à bord d'un bateau habitable - Photos - Avis et conseils

par Rachel, le 6 Commentaires

Si, à la lecture de mes précédents articles, je vous ai donné envie de navigation sur les canaux, pour tenter vous aussi des vacances en bateau sur un canal ou une rivière, vous vous demandez peut-être quand même dans quelles conditions se passent ces vacances. Voici par conséquent quelques photos du bateau et de la vie à bord, pour que vous puissiez vous en faire une idée plus précise.

Pour commencer, sachez que comme le Tarpon 37 que nous devions avoir nécessitait quelques réparations, nous avons disposé d'un Tarpon 42N, un grand bateau de 13 mètres équipé pour 10 à 12 personnes. Cela signifie qu'il peut accueillir 10 personnes dans des cabines, plus deux dans le carré (le coin salon). En ce qui nous concerne, voilà comment nous étions répartis :

À l'avant, un couple avait pris place dans la plus grande cabine, équipée d'un lit double un peu biseauté (pointe oblige), et d'une couchette simple de l'autre côté.

A l'arrière gauche, mon mari et moi étions dans une grande cabine dotée d'un lit double, mais aussi, comme les autres cabines, d'un placard et d'un lavabo.

Les enfants occupaient les trois couchettes de la cabine voisine.

Une 3ème cabine double, inoccupée, a servi de coin bagages pendant notre croisière.

Précisons que les lits sont dotés de matelas fermes et confortables, et que le linge de lit (taies, housses pour les matelas et les couettes) nous a été fourni au départ. Côté confort, c'était absolument parfait, et vous savez comme un bon lit est important pour moi ! 🙂

En plus des lavabos, nous disposions de deux douches, de chaque côté du bateau, et de deux toilettes.

Le carré se composait d'une large table entourée de trois banquettes, sur laquelle nous avons déjeuné un jour de pluie, et où nous nous installions pour jouer, le soir. Et moi, en journée, j'y avais souvent mon portable... 🙂

Côté cuisine, là encore, bonne surprise puisqu'elle était très fonctionnelle. On s'y relayait pour cuisiner ou faire la vaisselle, et plusieurs placards vides nous avaient permis de ranger la plus grande partie de nos provisions.

Pour recharger portables et batteries d'appareils photos, nous disposions d'une prise batterie, au dessus du poste de pilotage, prise pour laquelle nous avions prévu un convertisseur 12V / 220V (celui que nous avons toujours dans la voiture.)

Il est cependant possible de se brancher au 220V à certains pontons, précisés sur le livre de bord.

Concernant l'eau, nous disposions d'une réserve conséquente (plus de 1000 litres) mais nous l'avons complétée à mi-parcours, lors de notre nuit à Bouziès. L'eau des toilettes est quant à elle pompée dans le Lot... ou toute autre rivière ! 😀

Si l'intérieur était confortable, nous avons cependant surtout profité de l'extérieur, mangeant la plupart du temps sur le pont, et tenant compagnie aux capitaines qui préféraient piloter à l'extérieur.

Concernant les enfants, nous n'avions pas de crainte sur le bateau car il était entouré d'un garde-corps rassurant, seulement interrompu de chaque côté par des sorties munies de deux chaînes.

Nous avons eu en outre la chance de partir avec des enfants qui adoraient participer au passage des écluses et qui ne se sont jamais ennuyés. Ils ont comblé les trous par des jeux de cartes, ou des parties de kaléidos. Tim a aussi découvert la pêche, un soir où nous étions amarrés à un emplacement sauvage, et il a pu attraper son premier poisson !

Nous avons par contre croisé une femme sur une écluse pour qui les vacances étaient moins drôles. Les cinq enfants à bord ne participaient pas volontiers, et quand ils se décidaient, c'était pour n'en faire qu'à leur tête, ouvrant des ventelles quand les autres n'étaient pas encore fermées, et bloquant le mécanisme de l'écluse !

Bref, si vous vous lancez, choisissez bien les personnes avec qui vous vivrez 24 heures sur 24, pour pouvoir profiter à fond de vos vacances.

Pour nous, ça s'est tellement bien passé qu'on envisage sans peine de recommencer ! Je pourrai à nouveau jouer la femme du capitaine... 😀 ("Merci à ma côpine pour la photo 🙂 " )

Côté budget, la location de bateau est d'autant plus envisageable qu'elle est partagée entre deux, voire trois familles. Par exemple, une mini-semaine avec un Tarpon 37 (celui que nous devions avoir, avec deux cabines couples plus trois couchettes simples, sans compter le carré) est proposée pour fin août à 1184 euros (hors carburant).

Sachant qu'on mange à bord et qu'on partage les frais, ça ne revient pas plus cher qu'une location, avec en plus la satisfaction de vivre un mode de vacances hors des sentiers battus et des lieux trop touristiques.

D'ailleurs, pour vous en convaincre, je publierai prochainement le dernier reportage de cette série, avec des photos et vidéos des paysages rencontrés au fil de l'eau... 🙂 À suivre...

Enregistrer

Vie à bord d'un bateau habitable - Photos - Avis et conseils
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ! Share on Facebook
Facebook
0Pin on Pinterest
Pinterest
0Email this to someone
email
6 Commentaires
  • Corinne

    Répondre

    Bravo pour ce joli reportage. A conseiller à ceux qui se poseraient encore des questions ! 🙂
    Excellent souvenir.

    • Rachel

      Répondre

      Oui, excellent ! Nostalgie... snif...

  • isabelle Grosjean

    Répondre

    trop joli bateau et superbe photo (la dernière) vous êtes très beaux tous les deux
    Amitiés
    isabelle

    • Rachel

      Répondre

      Merci Isabelle, c'est gentil. 🙂 A bientôt.

  • Véronique

    Répondre

    Coucou Rachel, merci de nous faire participer à d'aussi bons moments!
    Tes petits reportages sont toujours très intéressants et instructifs en même temps!
    C'est vrai, vous former un très beau couple.....
    Amicalement,
    Véronique

    • Rachel

      Répondre

      Merci Véronique, c'est très gentil. 🙂 Je sais que je pourrais être plus souriante sur la photo, mais je préfère largement être de l'autre côté de l'objectif ! 😉
      En tout cas, je suis ravie de ton commentaire et de savoir mes reportages lus et appréciés. Bises et bonne journée.

Laisser un commentaire