Poésies pour l'été : fruits rouges, coccinelle, papillons, mer, crabe et soleil...

par Rachel, le 16 Commentaires

étéPuisque l'été ne va pas tarder - si ! si ! - je vous propose de vous mettre déjà dans l'ambiance avec des poèmes pour l'été.

D'abord, cinq poésies pour les petits (Bonjour Monsieur l'soleil - Coccinelle - C'est l'été - Un crabe - L'été).

Puis cinq poèmes pour les plus grands, signés Ayanidès, Chapouton, Menanteau, Cocteau, Charpentreau et De Nerval.

Bonjour Monsieur l'soleil

Bonjour Monsieur l'soleil,
Que faîtes-vous donc là ?
J'fais mûrir des groseilles
Pour tous ces enfants-là.

Bonsoir Madame la lune,
Que faîtes-vous donc là ?
Je fais mûrir des prunes
Pour tous ces enfants-là.

COCCINELLE

Coccinelle, demoiselle
Où t'en vas-tu donc ?
Je m'en vais dans le soleil
Car c'est là qu'est ma maison.
Bonjour, bonjour, dit le soleil,
Il fait chaud et il fait bon.
Le monde est plein de merveilles
Il fait bon se lever tôt.

Edmond ROSTAND

C'EST L'ÉTÉ !

Trois petits moustiques
M'ont piqué :
Un sur le front
Un sur le nez
et le troisième
Au bout du pied !

Trois petits boutons
Ont poussé :
Un sur le front
Un sur le nez
et le troisième
Au bout du pied !

Me voilà tout défiguré,
C'est l'été !

Thérèse BAUDET

UN CRABE

Un crabe, souviens-toi,
Ca marche, ça marche.
Un crabe, souviens-toi,
Ca marche de guingois.
Un crabe, méfie-toi,
Ca pince, ça pince,
Un crabe méfie-toi,
Fais attention à tes doigts.

L’été

Silence
silence
l’été
se balance
où l’oiseau
se tait

l’herbe
séchée
tremble
dans l’air
brûlé

silence
silence
l’été
chante
dans
les blés

Anne-Marie CHAPOUTON

TROIS CERISES ROUGES

Trois cerises rouges
Tout en haut d'un cerisier
Se balancent
Se balancent...
Je ne peux pas les attraper...

Trois groseilles rouges
Pendues à leur groseillier
Se balancent
Se balancent...
Le pinson les a gobées...

Trois petites fraises rouges
Bien cachées sous les fraisiers....
Pas de chance
Pas de chance !
L'escargot les a sucées !

Trois framboises rouges
Dressées sur leur framboisier
Je m'avance
Je m'élance...
C'est moi qui les ai mangées !

E. AYANIDÈS

PAPILLONS

Sur leur petit vélo
- Roue libre, dérailleur -
Vers le bas, vers le haut,
Ils vont de fleur en fleur.

Qui porte le maillot ?
Lequel est le vainqueur ?
Chacun a sa couleur
Et tous sont ex aequo.

Pierre MENANTEAU

BATTERIE (extrait)

Soleil, je t'adore comme les sauvages
À plat ventre sur le rivage.
Que j'ai chaud ! C'est qu'il est midi.
Je ne sais plus bien ce que je dis.
Tu es un clown, un toréador,
Tu as des chaînes de montre en or.
Soleil, je supporte tes coups,
Tes gros coups de poing sur mon cou.
C'est encore toi que je préfère,
Soleil, délicieux enfer.

Jean COCTEAU

LA MER S'EST RETIRÉE

La mer s'est retirée,
Qui la ramènera ?
La mer est démontée,
Qui la remontera ?
La mer est déchaînée,
Qui la rattachera ?
Un enfant qui joue sur la plage,
Avec un collier de coquillages.

Jacques CHARPENTREAU

LES PAPILLONS

De toutes les belles choses
Qui vous manquent en hiver,
Qu'aimez-vous mieux ?
- Moi, les roses;
- Moi, l'aspect d'un beau pré vert;
- Moi, la moisson blondissante,
Chevelure des sillons;
- Moi, le rossignol qui chante;
- Et moi, les beaux papillons.
Le papillon, fleur sans tige
Qui voltige,
Que l'on cueille en un réseau;
Dans la nature infinie,
Harmonie
Entre la plante et l'oiseau.

Gérard de Nerval

Retrouvez, dans ce dossier, la liste de tous les thèmes qu'abordent mes articles poésies et comptines.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on Facebook0Pin on Pinterest1
16 Commentaires
  • TINE

    Répondre

    😀 :mrgreen: c est bien comme poésie

  • Sophie

    Répondre

    Merci, je ne connaissais pas toutes ces poésies.

  • P.L. Baneth

    Répondre

    "Batterie", de Jean Cocteau, est bien plus long (et plus sombre) que ça: le poème entier comprend 42 vers!

  • Laura Pozzani

    Répondre

    Magnifique ce blog! J'y retournerai souvent

    • Rachel

      Répondre

      Merci Laura ! C'est très gentil ! 😀

  • poeura

    Répondre

    Ces jolies poésies m'ont donné envie de les exploiter en classe. Merci beaucoup cela fera profiter aux enfants de la Polynésie

    • Rachel

      Répondre

      Vive Internet qui permet le partage à des milliers de kilomètres ! 😀
      Et bonne continuation avec votre classe. 🙂

  • Suzel

    Répondre

    Petite pomme du magasin,
    Sans tache, sans coups et sans pépins,
    Ta peau fine n'est pas abîmée;
    Elle brille tellement elle est cirée!

    Moi, je préfère celle que pépé
    A récoltée dans son verger;
    Sa forme nous paraît comique
    Mais elle est sans produit chimique!

    Qu'elle soit sucrée ou bien acide,
    On n'y trouve pas de pesticides
    Car cet automne, elle a grandi
    Dans le beau jardin de mamy...

    Suzel (instit/poète)

    • Rachel

      Répondre

      Excellent ! J'adore ! 😀 Merci Suzel ! Je vais très vite remettre cette poésie bio en avant !

  • ella saba

    Répondre

    merci bcp grase a vs g trouvé une poésie pr le printemps des poètes infinis paysages 🙂

  • florelei67

    Répondre

    on renait à ses rêves d'enfant!
    bravo et merci
    félicitations admiratifs à Suzel.

  • les3ailes

    Répondre

    une fourmi m'a piqué la main, la coquine, la coquine
    une fourmi m'a piqué la main, la coqine elle avait faim ham...
    avec l'index piquer la main de l'enfant et à la fin HAM....

  • alex

    Répondre

    bonsoir, sauf erreur de ma part, dans la poésie de charpentreau, c'est "qui la remontera" et non "démontera"

    • Rachel

      Répondre

      Merci beaucoup, coquille corrigée ! 😳

  • lalounadu3

    Répondre

    salut je suis au college est j'aime se cite mais j'aimerai plutôt des poésie niveaux 5 ème alors svp poésie 5ème sur l'été merci

  • Florence BACHMANN

    Répondre

    tout ce que j'aime ,bravo!

Laisser un commentaire