Marché de Noël à Montbéliard et ses lumières de 2015 - Photos

par Rachel, le 23 Commentaires

... retour sur notre balade du samedi après-midi ...

Les marchés de Noël sont pour nous les sorties plaisir de la fin d'année et nous attendions impatiemment le week-end pour découvrir le premier. Pour cela, nous ne sommes pas allés très loin, puisque nous avons commencé samedi par Montbéliard et son château joliment décoré, à environ vingt minutes en voiture de Belfort.

Chateau montbeliard traineau lumieres de noel

La plus grande rue piétonne était encore éteinte à notre arrivée et les décorations de Noël faisaient comme de la dentelle au-dessus des passants.

Montbeliard décos noel eteintes

decos noel rues montbeliard dentelle

Nous avons donc emprunté la rue voisine, qui elle, était déjà éclairée, pour nous rendre vers la première place du marché de Noël, celle où se rassemblent des stands tenus par des invités des années précédentes.

rue vers temple montbeliard

etoiles dans lune decos noel

invités etrangers marché de noel

creche dans un sapin

Puis nous nous sommes rapprochés de la belle place où le temple illuminé de bleu et or semble veiller sur les nombreuses rangées de chalets qui l'entourent.

chalets marche de noel montbeliard place du temple

lumieres de noel montbeliard temple et chalets

Cette année, l'invité d'honneur est l'Ecosse et nous avons pu entendre dans une rue voisine un air de cornemuse. 🙂

invité ecosse marché de noel montbeliard

Baguenauder au milieu des chalets éclairés est toujours un régal, et on y retrouve comme chaque année artisanat, boules et décos de Noël sans oublier les santons.

boule pere noel

boules a neige

scene hiver automates

santons rois mages

santons village

Une part importante du marché est occupée par des chalets proposant gourmandises sucrées ou salées, et tous les étals sont terriblement tentants, qu'il s'agisse de ceux proposant nos spécialités régionales, saucisse, cancoillotte, fromages...., ou ceux de nos voisins alsaciens venus nous allécher avec leur biscuits de Noël de toutes sortes.

produits francs comtois cancoillotte mont d'or

etal de miels

biscuits truffes

biscuits de noel

sablés de noel

petits gateaux de noel

bonhommes en pate d'amande

Nous avons tenu bon... "On ne va quand même pas déjà craquer ! On n'est qu'en novembre ! On en achètera la prochaine fois..."

Alors, pour oublier que notre estomac aurait bien gouté un de ces biscuits, nous avons continué notre balade dans la ville, où les lumières façon dentelle étaient cette fois éclairées.

lumieres noel montbeliard dentelles allumées

Une rue transversale était illuminée de façon toute différente, toute blanche et bleue de sapins, de lunes et d'étoiles.

montbeliard noel 2015 rue lumieres sapins et etoiles

lumieres sapins montbeliard 2015

Le retour nous a fait passer devant les mêmes stands... et cette fois, avant de passer acheter du fromage basque sur le stand d'un fromager rencontré à Espelette en avril dernier (il revient chaque année dans notre région depuis l'année où le pays Basque avait été invité d'honneur), nous avons bel et bien craqué sur des gourmandises devant l'étal de têtes chocos...

tetes choco

Nous nous sommes promis de retourner un soir en semaine manger une de ces spécialités francs-comtoises qui vous mettent l'eau à la bouche, une poêlée de pommes de terre et de saucisse de Montbéliard par exemple, pour profiter une fois encore de ces lumières. Mais nous essaierons aussi d'aller vers l'Alsace le week-end prochain... à suivre... 😉

Enregistrer

Enregistrer

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on Facebook0Pin on Pinterest0
23 Commentaires
  • Nawel Talia

    Répondre

    Vraiment ma-gni-fi-que !!!!
    C'est trop bo !

    ah, je t'envie Rachel...!!

    • Rachel

      Répondre

      Chaque région a ses avantages et ses inconvénients... Certains ont des températures plus douces, d'autres ont la mer, nous on a la proximité de la montagne et des marchés de Noël ! 🙂

      • Nawel Talia

        Répondre

        Nous on est au Centre ! Donc on est pas très loin de la région Parisienne, alors on pourra ce faire une petite sortie 😉

  • MaryAnn

    Répondre

    Merci pour tes superbes photos, et le gentil partage comme toujours.
    Ce Noël est bien différent de tous les autres, on ne peut pas oublier les évènements,
    et c'est compliqué ...
    Merci aussi pour tes adorables sapins pompons 🙂
    Bises de l'amitié.

    • Rachel

      Répondre

      Coucou MaryAnn,
      Les évènements nous ont laissés bouleversés, mais comme après un décès dans la famille, la vie doit reprendre son cours. Ca ne veut pas dire qu'on oublie...

  • Pascaline

    Répondre

    Merci pour cette balade illuminée , et ces belles photos!

  • Marie gribouille

    Répondre

    Merci pour ce partage, ça donne envie d'y aller....mais trop loin... Bises

    • Zounette

      Répondre

      Coucou Rachel. Merci pour tes superbes photos qui me donnent un avant-goût du marché de Noël de Montbéliard...Comme toi, j'y habite à proximité, et j'ai l'avantage de travailler au centre-vilke de Montbéliard...je n'ai malheureusement pas encore eu le temps d'y aller mais tu m'as vraiment donner envie de m'y rendre au plus vite découvrir toutes ces belles choses. Alors peut-être à bientôt..à Montbéliard 🙂

      • Rachel

        Répondre

        Coucou Zounette,
        J'espère en effet qu'on aura un jour l'occasion de s'y croiser !
        A bientôt !

  • Isabelle

    Répondre

    La décoration des rues est étincelante ! Les marchés de Noël ont un avant goût de fête que j'aime bien. Chez nous en Isère, il y a aussi des marchés de Noël avec des produits du terroir. Et puis, ce que nous avons dans la région c'est la Fête des Lumières.
    Cette tradition vient de Lyon. Elle a pour origine l'inauguration de la statue de la vierge de Notre Dame de Fourvière (statue dorée disposée sur le clocher de la chapelle dédiée à la Vierge Marie située à côté de la Basilique ND de Fourvière et que l'on peut apercevoir dans ton très joli reportage photo sur Lyon : mespetitsbonheurs.com/balade-decouverte-de-lyon-fourviere-les-quais-confluence/ ). Les autorité religieuses avaient lancé un concours pour la réalisation d'une statue de la Vierge en 1850 afin d'orner le clocher de la chapelle dédiée à la Vierge puisqu'il venait d'être restauré. C'est finalement un artiste local Joseph-Hugues Fabisch qui exécuta l’œuvre commandée. L'inauguration de la statue était initialement prévue le 8 septembre 1852. Le 8 septembre est une date de commémoration et de pèlerinage pour la ville de Lyon. En effet, le 8 septembre 1643, alors que Lyon a déjà été décimée plusieurs fois par les épidémies de peste prédédentes, le maire et les conseillers municipaux de l'époque (les édiles et les échevins) montent sur la colline de Fourvière et se rendent à la chapelle dédiée à la Vierge pour implorer la protection de cette dernière face à la peste qui arrive par le sud de la France. Ils font le vœu que si la ville de Lyon est épargnée, le pèlerinage sera renouvelé chaque année. Comme l'épidémie a cessé, les lyonnais ont tenu leur promesse et le pèlerinage perdure depuis. C'est pour cela que la date initiale d'inauguration de la statue était prévue le 8 septembre 1852. Or, une importante crue de la Saône empêche que les préparatifs nécessaires se réalisent et l'inauguration est reportée au 8 décembre 1852 (fête de l'Immaculée Conception). De grandes festivités sont programmées avec feux d'artifice et illuminations par des feux de Bengale. Mais le sort s'acharne : le matin du 8 décembre 1852 un violent orage éclate sur Lyon et oblige les autorités à annuler les festivités. Le ciel s'apaise finalement en soirée et la statue peut être inaugurée. Les lyonnais qui avaient tant attendu cette inauguration éclairent spontanément leur fenêtre avec des petits luminions. Quelques feux de Bengale allumés rapidement illuminent la statue et les lyonnais manifestent leur joie dans la rue en chantant des cantiques.
    Depuis ce 8 décembre 1852, tous les ans, les lyonnais illuminent leur fenêtre le soir du 8 décembre en disposant des verres colorés contenant chacun une petite bougie luminion. Au fil des années, la fête a perdu son côté religieux mais les illuminations de la ville se sont développées, les édifices sont mis en valeur, de nombreuses installations lumineuses drainent toujours plus de monde. Des millions de visiteurs viennent chaque année scintiller à Lyon. Cependant, cette année, en raison des évènements tragiques qui se sont déroulés à Paris, la Fête des Lumières a été annulée pour la première fois de son histoire. Elle sera remplacée par un hommage au victime des attentats.
    Cette fête s'est étendue largement autour de Lyon, puisque chez moi à plus de 60 km de la capitale régionale nous respectons aussi cette tradition et de nombreux villes et villages s'illuminent le 8 décembre et installent des marchés de Noël. Les gens ont l'habitude de décorer leur maison de guirlandes lumineuses et de les allumer pour le première fois le soir du 8 décembre. A la maison, nous faisons le sapin le 8 décembre.
    Voilà pour la parenthèse historique !
    Bonnes illuminations à toutes et tous !

    • Rachel

      Répondre

      Merci beaucoup Isabelle pour cette histoire des Lumières.
      Chaque année, j'ai envie d'y aller, mais ça coïncide avec notre St Nicolas et nos marchés de Noël, alors chaque année, on repousse...
      Il y a tant à voir !

  • Brigitte

    Répondre

    c'est féerique ! noël est pour moi la plus belle fête !
    merci à toi pour ses magnifiques photos ! je suis un peu loin mais ça donne vraiment envie d'y aller !!! je t'envie :-)))

    • Rachel

      Répondre

      Féérique, c'est le mot juste, Brigitte 🙂
      Même si je trouve que les rues de Montbéliard brillent moins que les années précédentes, ça n'en reste pas moins un spectacle magnifique.

  • Micha

    Répondre

    Magnifique ! Cela me fait rêver car ici, nous ne connaissons pas de tels marchés pour Noël. Mon mari est d'origine alsacienne et j'aurai aimé faire un tour dans cette belle région pour visiter ces marchés... Un jour, peut-être ! Merci pour ces superbes photos. Bises et n'abuse pas des bonnes choses.

    • Rachel

      Répondre

      Tu as raison, Micha 🙂
      Je ne dois pas craquer... Mais comment résister devant tous ces étals ? ! Samedi, direction Mulhouse normalement pour un autre marché de Noël... et de nouvelles tentations ! 😉

  • Mamiej59

    Répondre

    C'est tout simplement magnifique. ?

    • Rachel

      Répondre

      Contente que mes photos rendent un peu de cet effet un peu magique que donnent ces décorations, Mamiej 🙂

  • belledevilaine

    Répondre

    C'est toujours aussi beau! Aussi bien les illuminations que ces petites échoppes qui proposent ces petits sujets de noël qu'on découvre à travers tes photos... Ça ne sera pas encore pour cette année... 🙁 mais tu sais bien que je n'attends que ca, pouvoir les admirer en vrai!
    Merci en attendant de les devouvrir, de nous le faire partager et de contribuer à débuter cette période de Noël si joliment! Ça sent même le vin chaud et les chichis... Si, Si je t'assure! 😉

    • Rachel

      Répondre

      On se bloque l'année prochaine ? :)On a eu la chance de partager ce premier marché avec notre grand et sa compagne, ainsi que Tim, et c'était vraiment sympa.
      Hâte de recommencer ce week-end, même si on ne sera que deux... Tim déserte !

  • flipperine

    Répondre

    c'est dur de résister à de telles friandises et que tout est beau

  • sandra

    Répondre

    Bravo, belle balade et belles photos. je suis allé au marché de Noel de Strasbourg ce weekend. Sous quel mode mettez vous votre appareil photo pour que les illuminations soient si belles. Merci

    • Rachel

      Répondre

      Je n'ai pas de réglage particulier. Je laisse mon appareil gérer en mode automatique. Il y a des années que je fais confiance aux Lumix, qui conviennent parfaitement aux amateurs de belles photos qui ne veulent pas passer le cap du Reflex. 🙂

Laisser un commentaire